Remboursement implant dentaire par la mutuelle

Implant dentaire

Destinés à remplacer une racine de dent manquante, les implants dentaires sont nécessaires dans certains cas. Ils fixent discrètement les dents artificielles. Onéreux, ces dispositifs ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale et peu de mutuelle accepte leur prise en charge. Certains complémentaires proposent cependant une couverture spécifique pour les implants dentaires.

Aucun remboursement par la Sécurité Sociale

Avant de comprendre le mode de remboursement implant dentaire, découvrez avant tout leur mécanisme de fonctionnement. Composé de trois parties, ce type de prothèse n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. L’implant remplace directement la racine de dent manquante. Le pilier prophétique relie le bridge et la couronne. Aussi appelé inlay-core, il peut être pris en charge à hauteur de 70 % par la Base de Remboursement de la Sécurité Sociale (BRSS). La couronne, quant à elle, recouvre l’ensemble de la dent remplacée. Sous clause d’être réalisée sur une dent cariée, elle est remboursée à 70 %  par la BRSS. Trouvez des informations complémentaires sur www.mutuelles-pas-cheres.org. Sachez que la Sécurité Sociale ne proposent aucune prise charge pour les bridges sur implants.

Classés parmi les soins dentaires les plus chers, les implants dentaires ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie. Ils sont considérés comme des actes hors nomenclature. Les praticiens sont libres de fixer leurs prix. Variant d’un chirurgien-dentiste à un autre, les tarifs ne sont pas à la portée de tous. Seule une mutuelle dentaire implant peut proposer une prise en charge partielle ou intégrale.

La prise en charge d’une mutuelle santé

Certaines mutuelles proposent un remboursement des soins dentaires y compris les implants pendant les actes de santé. Avec la diversité des offres sur le marché, il est conseillé de bien analyser les modalités de remboursement des soins. Deux éléments influent le mode de prise en charge. Le premier est le niveau de remboursement pourvu par la garantie dentaire du contrat. Le second facteur est le forfait annuel fixe octroyé à l’assuré privilégié et ses ayants-droits. Avant de finaliser le choix, faites attention sur le délai de carence prévu par la mutuelle. Stipulé dans le contrat, ce laps de temps est souvent compris entre 3 et 6 mois. Toute prise en charge est exclue pendant cette période. Assurez-vous d’être remboursé avant de suivre le traitement dentaire. La comparaison de devis et de garanties est une étape primordiale lors du choix de la complémentaire santé. Si la pose d’implant est importante pour vous, soyez vigilant sur le remboursement des frais au moment de la souscription.

Les avis et conseils aident les assurés à choisir la bonne mutuelle. Bien avant de souscrire au contrat, consultez les dires de vos proches ou d’anciens clients. Ces recommandations peuvent faciliter le choix du complémentaire pour ainsi bénéficier d’une meilleure couverture en cas de pose d’implant. La présence de nombreuses plateformes en ligne vous permet désormais d’en savoir davantage.

Comment sont remboursés les implants dentaires ?

Contrairement aux implants dentaires, un remboursement prothèse dentaire est prévu par la Sécurité Sociale. Dans le cadre du programme 100 % santé, les bridges et couronnes sont entièrement indemnisés en 2020. Les dentiers en résine le seront également en 2021.

Avec une bonne mutuelle, l’assuré peut obtenir une prise en charge intéressante de ses implants dentaires. Souvent proposée en forfait, la somme indemnisée par la complémentaire est indiquée sur le contrat. Dans une formule haut de gamme, certaines mutuelles indemnisent une bonne partie des dépenses non remboursées par la Sécurité Sociale. Elles accordent souvent un bonus si le forfait n’est pas utilisé pendant quelques années. Selon les clauses prévues dans le contrat, le remboursement ira au-delà de la somme convenue.

Comment trouver un médecin de garde à Mulhouse ?
Quelles sont les différentes étapes d’un traitement Lingual ?