Soin dentaire : qu’est ce qu’un bridge ?

En cas de manque d’une ou plusieurs dents, votre dentiste vous proposera de porter une prothèse dentaire. Il en existe plusieurs types, mais ce qui nous intéresse aujourd’hui ce sont les bridges. Qu’est-ce qu’un bridge ? Quels sont les avantages d’en opter ? Quels sont également leurs inconvénients ? Les réponses à toutes ces questions seront abordées ci-dessous.

Bridge : définition

Un bridge est une fausse dent qui remplacera la dent ou les dents qui vous manquent. Le dentiste fixe la prothèse sur les deux dents proches de la dent manquante. Plus précisément, les deux dents feront office de pilier. En passant, s’il arrive que l’une de ces deux dents piliers ne soit pas en bonne santé, le praticien devra encore faire le soin nécessaire. Voici les différents types de bridge :

Bridge conventionnel: Les dents piliers qui se trouvent autour de la dent manquante seront préparées minutieusement afin qu’elles deviennent des couronnes pour la fausse dent à poser. Cette préparation est délicate ce qui fait que le prix d’un bridge conventionnel est un peu élevé par rapport aux autres types. Bridge Maryland: Le chirurgien-dentiste collera la fausse dent avec des pattes métalliques à la paroi intérieure des dents voisines ce qui n’implique pas beaucoup de préparation. Bridge cantilever: Au lieu d’utiliser deux dents piliers, on n’utilise qu’une seule. Cette technique est la moins onéreuse des quatre types de bridge. Bridge collé: On colle la dent artificielle au dos des dents piliers. C’est ce qui le différencie du bridge Maryland.

Il est à noter que les matériaux les plus utilisés pour réaliser un bridge sont l’or et la céramique. En outre, de plus en plus de personnes optent pour la combinaison des deux. Vous savez maintenant à peu près la définition bridge dentiste. Opter pour ces fausses dents est-il avantageux ? Voici les réponses.

Les avantages d’opter pour un bridge

Il sera difficile de faire la différence entre vos vraies dents et celles artificielles. Puis, on peut en installer plusieurs en une seule fois (environ 4 dents). De plus, même si les dents piliers sont endommagées, il est possible de poser le bridge en faisant seulement une préparation au préalable.

Ensuite, par rapport à d’autres types de prothèses dentaires, le bridge est peu coûteux. Pourquoi ? Les procédures à suivre ne sont pas compliquées.

Et encore, vous avez la possibilité de choisir entre les 4 types de bridge cités ci-dessus en fonction de votre budget.

Les fausses dents vont durer des années (environ 15 ans). Toutefois, vous devez suivre les instructions ainsi que les règles d’hygiène données par votre dentiste.

Les inconvénients à prendre en compte

À part ces nombreux avantages, vous devez tenir compte des inconvénients suivants. Primo, vous allez devoir sacrifier deux dents saines pour en faire des dents piliers. Puis, même si les soins dentaires sont censés être remboursés par la Sécurité Sociale, la pose de bridge n’est pas très bien prise en charge par celui-ci.

Les dents piliers vont subir des conséquences quelques années après la pose du bridge. Concrètement, elles vont se fragiliser avec le temps. En complément, le risque d’avoir des caries ou d’autres inflammations augmente. Au bout de quelques années, l’os du maxillaire va également se rétrécir car la dent qui manque ne possède plus de racine. De ce fait, vous ne pouvez plus opter pour les implants.

En conclusion, les essentiels à savoir sur un bridge dentaire sont abordés ci-dessus afin de vous en informer. Avant de décider de poser ce type de prothèse dentaire, prenez d’abord connaissance de ses avantages et inconvénients. Pour plus d’explications ou d’informations complémentaires, veuillez consulter votre chirurgien-dentiste. Sur ce, merci d’avoir pris le temps de lire.

Dents de sagesse : les garder ou les extraire ?
Parodontologie : traitement des maladies parodontales