Quelles sont les études pour devenir dentiste ?

On sait tous qu’étudier dans la branche de la médecine n’est pas du tout facile, y compris la médecine dentaire. Alors, afin d’obtenir les diplômes études dentiste, vous devez passer plusieurs étapes. Lesquelles ?

Le redoutable concours en première année

Que vous vouliez devenir médecin, infirmier, sage-femme, dentiste ou bien pharmacien, vous devez passer en Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES). En fait, les étudiants doivent passer des concours très sélectif et de très haut niveau pour pouvoir passer en deuxième année.

En première année, les étudiants en santé ne font que des études théoriques. En effet, les cours seront plus difficiles à assimiler sans pratique. D’ailleurs, la plupart des étudiants apprennent leurs leçons par cœur.

Par semaine, les futures dentistes passent à peu près 20 heures en cours et doivent faire des recherches personnelles de 30 à 40 heures. Dans la plupart des cas, les cours se passent dans les amphis.

A peu près le tiers des élèves arrivent à franchir ce concours. Si vous réussissez au concours, vous pouvez continuer la formation en deuxième année en optant pour l’étude d’odontologie.

L2, L3 et Master d’odontologie

Chaque étudiant doit passer trois cycles successifs pour devenir dentiste.

En L2 et L3, les futures dentistes se préparent pour obtenir le DFGSO (diplôme de formation générale en sciences odontologique). En fait, celui-ci est l’équivalent du niveau licence.

Durant ce parcours de deux années, les étudiants n’apportent aucun soin direct aux patients. En outre, ils ne font que regarder et observer. Du coup, pendant les stages il est primordial de se concentrer pour pouvoir bien assimiler.

À part les cours théoriques, les étudiants assistent à des travaux pratiques pour se familiariser dans le domaine de la dentisterie comme la dévitalisation. Et pendant les théories, les cours se divisent en deux grandes parties :

– Les cours spécifiques en odontologie comme l’anatomie des dents

– Les cours en sciences fondamentales de la santé comme la pharmacologie ou les physiologies.

En ce qui concerne le Master, celui-ci se finalise par l’acquisition du diplôme de formation approfondie en science odontologique (DFSAO). Par ailleurs, celui-ci traduit la fin du deuxième cycle.

C’est seulement en 4ème et 5ème année que les futures dentistes peuvent soigner directement des patients. D’ailleurs, ils deviennent des internes dans des CHU par exemple. Ces internes passeront environ 20 h dans ces centres. Et à part cela, des stages plus spécialisés en odontologie vont les aider à mieux approfondir leurs études. Par exemple, des stages en stomatologie.

Troisième cycle

À partir de la 6ème année d’étude, l’étudiant aura deux choix à faire. Le premier est ce qu’on appelle cycle court. La durée de ce dernier est de 1 an avec 250 heures de stage à remplir auprès d’un cabinet dentaire libéral.

La majorité des étudiants optent pour le cycle court. Quand la 6ème année d’étude prend fin, l’étudiant dispose de 18 mois pour soutenir une thèse afin d’acquérir le diplôme d’État de docteur en chirurgie dentaire.

En optant pour le cycle long de trois ou quatre ans, vous obtenez à la fin un DES ou Diplôme d’Étude Spécialisée. Pour le moment, il existe 3 spécialités : médecine bucco-dentaire ou orthodontie dento-faciale (durée = 3 ans) ; et la chirurgie orale (durée = 4 ans).

Des concours sont à passer pour pouvoir intégrer une spécialité. L’affectation de l’étudiant dépendra de ses résultats.

En passant, des discussions sont en cours afin de changer le DES médecine bucco-dentaire en quatre spécialisations : réhabilitation oro-faciale complexe, endodontie, parodontologie et odontologie pédiatrique.

En somme, les explications abordées dans cet article sont presque complètes. Sur ce, sachez que le parcours pour devenir dentiste n’est pas du tout facile. Comme pour tous médecins, il faut de la bonne volonté et de l’amour.

Les différentes spécialités en odontologie
Découvrir les aides à l’installation pour les dentistes