Dentiste, une profession réglementée

Vous vous posez des questions sur la profession chirurgien dentiste ? Trouvez ci-dessous les réponses à toutes les questions qui vous tracassent. Tout d’abord, une explication sur le métier de dentiste en général sera abordée. Ensuite, vous verrez le lien entre le métier de dentiste et le terme profession règlementée.

Dentiste

Un dentiste est une personne qui a suivi une étude approfondie en art dentaire. Pour faire simple, voici quelques services offerts par un chirurgien-dentiste :

– Extraction de dents

– Traitement des maladies dentaires et les maladies qui touchent la bouche

– La reconstitution des dents détruites par les caries

– L’installation de prothèse dentaire

– La création d’implants dentaires

– La mise en place des appareils orthodontiques

Cette liste n’est pas exhaustive, mais ce sont les essentiels à savoir. Quelles sont les formations à suivre ? Après le baccalauréat, il faudrait suivre une étude supérieure en chirurgie dentaire pendant 6 ans, mais on peut encore poursuivre par une spécialisation. Deux catégories sont donc disponibles : les chirurgiens-dentistes omnipraticiens ou généralistes et les chirurgiens-dentistes spécialistes.

Après les études supérieures, on délivre un diplôme d’État de docteur en chirurgie dentaire à la personne.

Même si le praticien dispose d’un diplôme, pour pouvoir exercer le métier en France, d’autres éléments sont à prendre en compte. Pourquoi ? Le métier de dentiste est une profession règlementée. Ce qui nous amène au second point de l’article.

Le métier de dentiste et le terme « profession règlementée »

La profession de dentiste est une profession règlementée c’est-à-dire que le soi-disant chirurgien-dentiste doit d’abord s’inscrire au tableau de l’ordre national des chirurgiens-dentistes. L’inscription sur ce tableau est incontournable.

En complément, il se doit de respecter un code de déontologie. En cas de manquement au respect de ce code, l’Ordre pourrait infliger des sanctions au praticien. Le troisième élément concerne l’obtention du diplôme qui prouvera la capacité de la personne.

En somme, le chirurgien-dentiste doit respecter ces trois points pour pouvoir exercer le métier.

Le Code de déontologie dentaire

Pour compléter les explications déjà mentionnées. Voici quelques points stipulés dans le fameux Code de déontologie dentaire que le praticien se doit de respecter à la lettre.

Un chirurgien-dentiste devrait soigner toutes les personnes qui viennent se faire consulter. C’est-à-dire que s’il est encore dans la possibilité d’appliquer des soins, il devrait apporter les aident nécessaires au patient. Cependant, il a aussi le plein droit de refuser de donner des soins à condition que ce ne soit pas une urgence dentaire.

Ensuite, quand un dentiste accepte de donner des soins au patient, il est de son devoir d’utiliser toutes les connaissances acquises lors de ses études et ses expériences.

Il arrive parfois que le praticien embauche une autre personne pour l’aider dans l’exercice de la profession. Le devoir du dentiste dans ce cas est d’instruire cette personne.

Le dentiste ne doit en aucun cas faire de la profession de dentiste comme du commerce.

On sait que la plupart des personnes ont peur d’aller chez le dentiste. Il est donc important que celui-ci rassure ses patients.

Cette liste n’est pas complète, mais juste à titre d’information pour ceux qui ont en besoin. Et comme mentionné ci-dessus, le non-respect des articles stipulés dans ce Code de déontologie dentaire est sanctionnable.

Note : la sanction débute par un avertissement, suivi d’un blâme et pourrait arriver jusqu’à l’interdiction de la pratique du métier pour des cas très graves.

En guise de conclusion, l’exercice de la profession de dentiste doit suivre des règles strictes, car il s’agit du domaine de la santé. Les essentiels sont cités ci-dessus, mais si vous voulez plus d’explications, veuillez consulter des spécialistes auprès de l’Ordre national des chirurgiens-dentistes.

Les différentes spécialités en odontologie
Découvrir les aides à l’installation pour les dentistes